La maladie de Lyme se propage au Québec

La maladie de Lyme se transmet par la piqûre d’une tique à pattes noires contaminée par la bactérie Borrelia burgdorferi. Depuis quelques années, l’insecte est de plus en plus présent dans plusieurs régions du Québec. En effet, en 2017 et 2018, les cas de maladie de Lyme diagnostiqués par un professionnel de la santé ont explosé dans la province, avec respectivement 329 et 304 personnes touchées.

Les tiques à pâtes noires vivent dans les forêts. Elles se cachent et attendent le passage des animaux ou des humains dans les broussailles ou dans les hautes herbes. Les hivers moins froids et l’adoucissement du climat québécois pourraient expliquer l’augmentation du nombre de cas de la maladie de Lyme au Québec. En effet, lorsque la neige au sol disparaît et que la température extérieure est supérieure à 4 °C, les tiques sont plus présentes dans l’écosystème.

Comment se protéger ?

Les personnes les plus à risques sont les travailleurs dont les tâches sont à l’extérieur. Ceux-ci doivent porter des vêtements couvrant toute la peau et des souliers fermés, puis se munir de chasse-moustiques. Ceux à base de DEET sont efficaces pour repousser les tiques. À la fin de la journée, il est conseillé d’inspecter sa peau et de vérifier son équipement de travail. Lorsqu’on se fait piquer par une tique, il faut la retirer délicatement, sans l’écraser, avec un tire-tique ou une pince à cils. Le retrait dans les 24 premières heures réduit les risques de contracter la maladie. À partir de ce moment, il s’agit de vérifier si des symptômes apparaissent au cours des 30 prochains jours.

 Quand consulter un médecin ?

Ce ne sont pas toutes les tiques qui sont porteuses de la maladie de Lyme. Toutefois, si vous vous faites piquer, portez une attention particulière à votre état dans les jours qui suivent. Si vous apercevez une rougeur autour de la piqûre ou des symptômes généraux, tels que de la fièvre, des douleurs musculaires ou articulaires, contactez un médecin ou Info-Santé au 811.

Pour en savoir plus sur la maladie de Lyme, les symptômes et les mesures préventives, consultez le site officiel du Gouvernement du Québec

Sources : Santé Québec et Institut national de santé publique du Québec