Amélioration de la justesse des modèles d’hygiène du travail utilisés pour estimer des expositions professionnelles à des vapeurs de solvants

L’exposition professionnelle à des produits chimiques, comme des solvants, entraîne des effets souvent néfastes sur la santé de nombreux travailleurs. Les hygiénistes du travail utilisent, entre autres, la modélisation de l’exposition professionnelle pour évaluer et prévenir ces risques. Cette recherche visait à étudier différents aspects de la modélisation pour estimer des expositions professionnelles à des vapeurs de solvants dans le but d’en améliorer la justesse de prédiction.
Plus précisément, cette recherche a porté sur la détermination des taux d’émission pour les solvants purs et les mélanges ainsi que sur le comportement des vapeurs de solvants émises dans l’air et soumises à différentes conditions expérimentales de ventilation.

Les résultats obtenus ont montré l’importance de différentes variables utilisées pour estimer des taux d’émission lors de petits déversements. Les différents déterminants des concentrations en zones proche et éloignée de la source d’émission ont aussi été évalués. Ces données améliorent la compréhension générale de la dispersion des vapeurs de solvants et des modèles utilisés en hygiène du travail pour estimer des expositions professionnelles à ce type d’émanation.

Amélioration de la justesse des modèles d’hygiène du travail utilisés pour estimer des expositions professionnelles à des vapeurs de solvants ● Auteurs : Spéro Abattan, École de santé publique, Université de Montréal (ESPUM); Stéphane Hallé, École de technologie supérieure (ÉTS); Daniel Drolet, ESPUM; Ali Bahloul, IRSST, Patrick Eddy Ryan, ESPUM, Wejden Chouchene, ÉTS, Carlos Castro Ruiz, Jérôme Lavoué, Maximilien Debia, ESPUM ● R-1077