France : Risques potentiels des nanoparticules : il faut plus de recherche

Photos : Shutterstock

En 2006, un rapport du Comité de la prévention et de la précaution (CPP) de la France a émis des recommandations sur les mesures de prévention et de précaution à mettre en place pour limiter les risques liés à l’exposition à des nanoparticules. Le CPP a recommandé notamment un recensement des nanoparticules issues des nanotechnologies et des filières de production ; la production de nouvelles connaissances quant aux populations concernées, aux mesures d’exposition et aux risques ; ainsi que l’adoption de mesures de précaution pour protéger les travailleurs, la population générale et les écosystèmes. À la lumière des connaissances actuelles, le CPP a dressé un bilan de la pertinence des recommandations émises en 2006 et des actions proposées. Ce bilan souligne l’importance d’intégrer les enjeux sociaux des nanotechnologies dans l’évaluation de nouveaux risques. En outre, il remarque les avancées de la recherche sur les risques sanitaires des nanotechnologies lors des dernières années, mais aussi le besoin d’une meilleure compréhension de leurs effets biologiques, particulièrement l’accumulation de nanoparticules dans des organes cibles. Enfin, le CPP formule des recommandations relatives à l’évaluation des risques, à la recherche, à la formation et à l’information des travailleurs et des consommateurs, ainsi qu’à la prise en compte des aspects sociétaux.

Source : CPP