Pour une meilleure prise en charge des blessés à l’épaule

S’adressant à tous les cliniciens, ce guide les accompagne dans le diagnostic et la prise en charge des blessés. Photo : IStock

Les blessures à l’épaule, qui restent courantes chez les travailleurs, représentent 8 % des réclamations à la CNESST. C’est pour faciliter le diagnostic, la prise en charge et le retour au travail qu’un guide de pratique clinique sur les lésions professionnelles de la coiffe des rotateurs de l’épaule a été conçu.

Les lésions de la coiffe des rotateurs (CR) sont les affections les plus fréquentes chez les travailleurs blessés à l’épaule. Or, jusqu’à maintenant, aucun guide standardisé n’existait pour outiller les cliniciens qui doivent évaluer ces patients, les laissant plutôt appuyer leur décision clinique sur leur intuition et leur expérience. « Les cliniciens du réseau de la santé vont regarder les méta-analyses et les revues systématiques, mais ce n’est pas toujours adaptable au contexte clinique », explique François Desmeules, professeur à l’École de réadaptation de l’Université de Montréal et chercheur au Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Les guides de pratique, que l’on voit de plus en plus émerger, sont des documents techniques à utiliser dans ce contexte.

Mieux outiller les praticiens

S’adressant à tous les cliniciens, ce guide de pratique les accompagne dans le diagnostic et la prise en charge des blessés. « Parmi les problèmes musculosqueletiques, ceux des épaules sont prévalents. C’est une des causes d’incapacité chronique les plus importantes », observe François Desmeules. Les coûts que génèrent ces problèmes d’épaules s’avèrent également très élevés.

S’adressant à tous les cliniciens, ce guide de pratique les accompagne dans le diagnostic et la prise en charge des blessés. « Parmi les problèmes musculosqueletiques, ceux des épaules sont prévalents. C’est une des causes d’incapacité chronique les plus importantes », observe François Desmeules. Les coûts que génèrent ces problèmes d’épaules s’avèrent également très élevés.

Or, les médecins de famille ne sont pas toujours équipés pour bien les diagnostiquer et les traiter. « Les données nous démontrent qu’en première ligne de soin, on va souvent avoir recours à la médication, dont les opioïdes, ou à l’utilisation de tests d’imagerie (radiographie, résonnance magnétique), qui ne sont pas nécessaires d’emblée pour la prise en charge de ces patients », remarque François Desmeules. Trop de ces derniers se retrouvent aussi à consulter en orthopédie ou en médecine spécialisée, alors que plusieurs pourraient être traités en première ligne. Pour éviter que la blessure devienne chronique, la prise en charge doit se faire rapidement et la réadaptation doit être utilisée de manière optimale.

Recommandations et algorithmes de décisions

Sur la base d’une revue de littérature et à la suite de la mise à jour des connaissances que François Desmeules et Jean-Sébastien Roy ont publiées en 2015, ce guide propose 73 recommandations et 3 algorithmes de décisions pour outiller les cliniciens. Son contenu touche trois grands volets, dont le diagnostic des pathologies de la coiffe des rotateurs de l’épaule, comprenant les tendinopathies et les déchirures, et la prise en charge de ces pathologies. S’y trouvent aussi les traitements conservateurs et les critères de référence vers les spécialistes ou la chirurgie lorsque nécessaire.

Des recommandations concernent par ailleurs les travailleurs, les employeurs et les responsables du retour au travail. « Le retour au travail du travailleur atteint d’une lésion de la CR est une décision complexe qui doit prendre en considération une panoplie de facteurs afin de le rendre sécuritaire et durable », peut-on lire dans le rapport. On appelle ainsi à désigner les acteurs du retour du travail pour le planifier avant que le traitement soit trop avancé.

Recommandations qui font consensus

Ces recommandations et les trois algorithmes ont par ailleurs été validés par un comité d’experts avant d’être présentés à un groupe de 50 cliniciens et parties prenantes en trois rondes. « Il y a eu des modifications pour une proportion importante des recommandations, mais lorsqu’on termine le processus, il y a un consensus global, autant pour les recommandations que pour les algorithmes de prise en charge », souligne François Desmeules.

« L’idée n’est pas de lancer la pierre aux médecins de famille qui, par leur formation et leur importante charge de travail, sont souvent démunis pour le diagnostic des problèmes d’épaule », assure le chercheur. Le guide les aide donc à assurer la prise en charge initiale du patient et la façon de l’orienter adéquatement dans le système de santé, tout en favorisant une meilleure utilisation des ressources. Les auteurs sont d’ailleurs conscients des barrières existantes qui peuvent nuire à l’implantation de leurs recommandations, la principale étant l’accessibilité à un physiothérapeute du système public, le délai d’attente médian étant de plus de six mois. Toutefois, pour les travailleurs accidentés du travail, les soins et traitements dans le secteur privé sont remboursés dès la survenance de l’événement, avant même l’admissibilité de la réclamation.

Le guide reste pour l’instant plutôt technique, mais François Desmeules et son équipe s’affairent à améliorer sa diffusion. Ils souhaitent développer une intervention ciblée auprès des médecins de famille dans un contexte de formation continue, ainsi qu’évaluer le guide au moyen d’un essai clinique randomisé. « On voudrait voir si, à partir du moment où l’on présente le guide en formation continue, la prise en charge des blessures à l’épaule peut être améliorée », conclut le chercheur.

Pour en savoir plus

DESMEULES, François, Jean-Sébastien ROY, Joseph-Omer DYER, Pierre FRÉMONT, Clermont DIONNE, Joy C. MACDERMID, Michel TOUSIGNANT, Annie ROCHETTE. Les lésions professionnelles de la coiffe des rotateurs de l’épaule : optimiser la prise en charge et favoriser le retour au travail, R-1119, 74 pages.
irsst.info/r-1119

DESMEULES, François, Jean-Sébastien ROY, Joseph-Omer DYER, Pierre FRÉMONT, Clermont DIONNE, Joy C. MACDERMID, Michel TOUSIGNANT, Annie ROCHETTE. Les lésions professionnelles de la coiffe des rotateurs de l’épaule : optimiser la prise en charge et favoriser le retour au travail : Guide de pratique clinique, RG-1119, 90 pages.
irsst.info/rg-1119

DESMEULES, François, Jean-Sébastien ROY, Joseph-Omer DYER, Pierre FRÉMONT, Clermont DIONNE, Joy C. MACDERMID, Michel TOUSIGNANT, Annie ROCHETTE. Les lésions professionnelles de la coiffe des rotateurs de l’épaule : optimiser la prise en charge et favoriser le retour au travail : Matériel supplémentaire, RA-1119, 124 pages
irsst.info/ra-1119

DESMEULES, François, Jean-Sébastien ROY, Joseph-Omer DYER, Pierre FRÉMONT, Clermont DIONNE, Joy C. MACDERMIND, Michel TOUSIGNANT, Annie ROCHETTE, Tatiana VUKOBRAT. Les lésions professionnelles de la coiffe des rotateurs de l’épaule : optimiser la prise charge et en favoriser le retour au travail : Document synthèse Guide de pratique clinique DT-1119.
irsst.info/dt-1119