Greenfield Global : la SST au premier plan

Photo : Greenfield Global Québec inc.
Photo : Greenfield Global Québec inc.

Chef de file en matière de production d’éthanol dans la province, Greenfield Global encourage la participation active de ses employés en santé et sécurité du travail (SST) au sein de l’entreprise. Travailler en toute sécurité pour être plus efficace, une culture gagnante !

Greenfield Global possède une distillerie située à Varennes. Construite en 2007, elle est la première usine d’éthanol au Québec. L’entreprise est également un moteur important de la production d’huile de maïs et de nourriture animale à valeur ajoutée. Exploitée maintenant sous la bannière Greenfield Global depuis 2017, la distillerie de Varennes investit dans la recherche de sources d’énergie verte et innovante. Dans l’usine, plusieurs risques pour la santé et la sécurité des travailleurs ont été identifiés, corrigés et contrôlés, tels que les chutes de hauteur, les brûlures à la suite d’une exposition aux produits chimiques (ex. : l’acide sulfurique), les lésions liées aux opérations dans un milieu où s’échappent vapeurs et liquides inflammables, ainsi que des poussières potentiellement explosives. Pour éliminer ces risques, une brigade de prévention a été formée, et un de ses buts est d’intervenir en cas d’incendie ou de sauvetage, tant en espace clos qu’en hauteur.

Photo : Greenfield Global Québec inc.
Photo : Greenfield Global Québec inc.
Grâce à l’élévateur de vitesse électrique (EVE), la distillerie de Varennes s’est vu décerner un prix, en 2018, lors de la remise des Grands Prix santé et sécurité du travail de la CNESST.

La sécurité d’abord!

« Avant tout, il faut être sécuritaire pour être efficace. Un ne vient pas sans l’autre », affirme Sophie Labonté, directrice Environnement, Santé et Sécurité chez Greenfield Global. « Il n’y a aucune obligation concernant des travaux de maintenance ou de production qui passe par-dessus la sécurité des travailleurs. On vise le risque zéro », précise-t-elle. Pour atteindre de tels objectifs, la directrice en SST de la distillerie de Varennes mentionne que la participation des employés à la planification et à l’exécution sécuritaire du travail s’avère essentielle. Si les tâches à effectuer établissent des éléments incertains, une nouvelle analyse de risques ou des équipements supplémentaires pour effectuer le travail sont demandés. Ces mesures préventives permettent de mieux identifier les dangers lors d’une opération, et ce, en ce qui concerne tant le travail à chaud que le travail en hauteur ou dans des zones de poussières de drêche. Le souci du détail est important. « C’est vraiment dans la planification que le succès de la SST se trouve », affirme Sophie Labonté.

La participation collective

Au sein de l’entreprise, la SST est l’affaire de tous. Pour assurer la représentativité des quelque 60 employés, la distillerie de Varennes veille à ce qu’un membre de chaque secteur fasse partie du comité SST. De plus, la participation de chaque employé est requise dans au moins un des comités d’amélioration continue. « Ce sont des comités qui permettent aux travailleurs de faire partie de différents projets. C’est essentiel pour l’engagement de nos travailleurs et c’est important pour l’entreprise », souligne Sophie Labonté. Au travers de leurs différentes participations, les employés sont libres de faire des suggestions aux réunions, que ce soit en lien avec la SST ou avec l’amélioration d’un outil de travail.

La conception d’un élévateur de vitesse électrique

À la lumière de cette participation collective, la direction de Greenfield Global, les membres du comité SST et quelques employés ont travaillé de concert, en faisant preuve de créativité, pour concevoir un élévateur de vitesse électrique (EVE). Cette équipe de travail trouvait que le remplacement des variateurs de vitesse, un dispositif qui permet de régler la vitesse des moteurs électriques en variant la fréquence et la tension du courant, était périlleux. En effet, comme le cabinet dans lequel se trouve le variateur de vitesse est restreint et que ce dernier est lourd, des blessures pouvaient survenir à tout moment. L’EVE conçu par cette équipe est constitué d’une planche isolante installée sur une table élévatrice. Il permet de réduire l’effort physique et d’éliminer les risques de blessure puisqu’il soulève le variateur de vitesse pour le travailleur. En ajustant la hauteur de la table élévatrice, la planche permet d’insérer le variateur de vitesse dans le cabinet de manière sécuritaire. Une tâche qui prenait près de quatre heures par le passé ne nécessite maintenant qu’une quinzaine de minutes tout au plus. Les variateurs de vitesse ne sont pas remplacés sur une base régulière, car ils ont une longue durée de vie.

« L’EVE sert peut-être seulement trois ou quatre fois par année, mais ce sont des risques aux mains, aux pieds ou au dos en moins à chaque utilisation », remarque Sophie Labonté. Il est maintenant possible d’éliminer les dangers à la source lors de l’installation du variateur de vitesse dans un cabinet. La distillerie de Varennes s’est également munie d’un deuxième EVE pour répondre aux besoins des deux étages de l’usine. De plus, en raison du succès de l’élévateur, d’autres entreprises envisagent d’ins-taller un appareil semblable dans leur usine.

Fait à noter, grâce à cette innovation, la distillerie de Varennes s’est vu décerner un prix, en 2018, lors de la remise des Grands Prix santé et sécurité du travail de la CNESST. En effet, elle a été lauréate dans la catégorie Innovation – Petites et moyennes entreprises. « On est fiers que nos employés aient participé à ce projet », admet Sophie Labonté.

La conciliation travail-famille et la SST

Tous les deux ans, Greenfield Global réalise un sondage auprès de ses employés pour leur permettre de déterminer les éléments à améliorer dans l’entreprise, y compris en ce qui concerne l’aspect de la SST. Le sondage a révélé que la conciliation travail-famille était une préoccupation majeure. « On est en période d’essai. Nous avons instauré une semaine de quatre jours pour les travailleurs qui le désirent », indique Sophie Labonté. De plus, le télétravail, lorsque c’est possible, est permis une journée par semaine.

La communication entre les travailleurs et l’organisation est importante dans tous les milieux de travail. À la distillerie de Varennes, lorsqu’une personne ne se sent pas en forme à 100 % physiquement ou mentalement, « on adapte le travail pour l’employé et on assure un suivi, en lui suggérant des pistes pour améliorer sa condition physique ou psychologique », explique Mme Labonté. La santé mentale n’est donc pas négligée chez Greenfield Global. « Pour nous, c’est aussi important que la santé physique », admet Mme Labonté. De plus, dans les formations offertes par l’entreprise, on mentionne aux employés l’existence du programme d’aide concernant les risques psychosociaux du travail.

La distillerie de Varennes encourage la participation collective en SST et une ambiance conviviale tout en demeurant sécuritaire. La plus grande fierté de Sophie Labonté, en ce qui concerne la SST chez Greenfield Global, est l’ouverture d’esprit de l’entreprise, qui fait que les employés se sentent concernés et s’impliquent en SST. « C’est important d’avoir cette culture, car elle nous permet d’intervenir et de prévenir », explique-t-elle.