Grands Prix de la CNESST 2021

Poursuivre sa mission

Par Paul Therrien

15 mars 2022

Le moment est venu de rendre hommage aux femmes et aux hommes qui ont su démontrer, par leur engagement, qu’ils ont à cœur la promotion des droits et obligations en matière de travail, l’équité salariale et la prévention des accidents et des maladies professionnelles. Les Grands Prix de la CNESST sont l’occasion de se rappeler à quel point certaines personnes peuvent servir de modèle, faire preuve d’innovation, inspirer les autres à faire mieux, bref, à incarner la définition même du mot leader! Nous vous présentons donc, avec la plus grande fierté, nos lauréats et nos finalistes de 2021.

Leader Lauréat Travailleur

Lauréat

  • André Pelletier
  • Mécanicien industriel
  • Bell Textron Canada ltée

André Pelletier, Mécanicien industriel, Bell Textron Canada ltée

Photo : Marie-Josée Legault

Dès ses débuts comme employé permanent chez Bell, en 2018, André Pelletier a démontré un intérêt marqué pour la santé et la sécurité du travail (SST). L’homme est un véritable rassembleur bourré d’idées créatives qui sait proposer des solutions efficaces et ciblées afin d’améliorer son milieu de travail et celui de ses collègues.

Représentant SST de l’équipe de maintenance depuis trois ans, André Pelletier a su démontrer que la prévention est non seulement pour lui une valeur importante, mais aussi un défi personnel. Il a l’œil pour identifier les risques et il sait prendre en charge les projets pour les mener à terme. Par exemple, il a contribué à améliorer grandement la tâche du changement de lame sur un appareil de déroutage automatique. Auparavant, les opérateurs utilisaient leurs mains pour tenir la tête de l’équipement afin d’effectuer les ajustements nécessaires. Or, cette manière de faire exposait les opérateurs à une posture contraignante et à un risque de lacération des mains. Après avoir participé à des rencontres pour trouver une stratégie plus efficace, André Pelletier a construit un support pour y déposer la tête, éliminant ainsi les risques liés à cette tâche.

Des initiatives qui ne passent pas inaperçues

Au cours des dernières années, le lauréat a aussi implanté un programme d’inspection des équipements dans son secteur, en plus de présenter des capsules de prévention. Et il ne s’agit là que d’exemples de ses nombreuses contributions à la SST depuis trois ans ! Bien sûr, ces initiatives ont aussi stimulé l’intérêt et la mobilisation de ses collègues pour la prévention. Parmi les qualités de leader de M. Pelletier, on compte l’optimisme et la capacité à impliquer tous les intervenants concernés au moment de faire des améliorations en lien avec la prévention en SST, même lorsqu’il y a de la résistance au changement. D’ailleurs, André Pelletier voit cette résistance comme une occasion d’échanger avec ces collègues plutôt que comme un obstacle difficile à surmonter.

Un vrai rassembleur

Lorsque des mesures de correction doivent être mises en place après des événements qui auraient pu causer des accidents, André Pelletier a toujours des commentaires constructifs à apporter; il est d’ailleurs impliqué quotidiennement dans l’implantation des mesures de correction. Lorsque des situations à risque sont rapportées et nécessitent l’aide des employés de l’équipe de maintenance pour procéder à des modifications, le rôle qu’endosse André Pelletier contribue à l’efficacité du processus d’adaptation au changement. Son écoute du point de vue des autres, sa bonne attitude et sa rigueur lui permettent de maintenir une grande complicité avec ses collègues. En effet, il joue un rôle de mobilisateur. C’est grâce à ces qualités qu’il arrive à promouvoir la SST comme étant une valeur dominante et populaire.

Leader Lauréat Représentant d’employeur

Lauréat

  • Olivier Brousseau
  • Surintendant adjoint, santé-sécurité
  • Mine Canadian Malartic

Olivier Brousseau

Photo : Jarmila Guivarch

Entré comme conseiller en santé et sécurité en novembre 2016 à la Mine Canadian Malartic (MCM), Olivier Brousseau a été nommé coordonnateur de l’équipe en santé et sécurité du travail (SST) en 2019. Depuis, il excelle dans la gestion de la prévention. Il a le talent et la volonté indéniable d’organiser, de rassembler et de mobiliser les équipes de l’usine de traitement du minerai.

Chaque année, à quatre reprises, toutes les opérations de traitement du minerai à l’entreprise aurifère MCM sont mises à l’arrêt afin de procéder à l’entretien des équipements. À ce moment, plus de 1 000 employés prêtent main-forte à l’équipe de MCM, composée de 2 000 travailleurs à temps plein, sur l’ensemble du site. Ceci représente un défi de taille pour plusieurs raisons, notamment parce que près de 30 % des entrepreneurs qui se présentent sur les lieux lors de l’arrêt pour y effectuer des travaux n’y ont jamais mis les pieds auparavant…

Le défi des arrêts planifiés

Olivier Brousseau a su relever le défi de sensibiliser les nouvelles travailleuses et les nouveaux travailleurs à la culture de prévention qui prévaut à MCM en un court laps de temps, lors de chaque arrêt. Grâce à son leadership et à sa capacité d’écoute, il a été un joueur clé en optimisant le travail de collaboration entre l’équipe SST et le reste des travailleuses et travailleurs de l’usine. Il a d’ailleurs élaboré un calendrier des tâches à accomplir avant l’arrivée des travailleurs de l’extérieur. Aussi, son équipe et lui ont préparé du matériel en lien avec la SST pour les 75 superviseurs qui organisent les rencontres d’équipe. L’information transmise par le biais de ce matériel a permis d’améliorer la qualité des messages transmis aux travailleuses et travailleurs. En plus, un « coffre à outils de la prévention » contenant toute l’information sur la prévention en matière de SST à MCM en lien avec les arrêts planifiés et les mesures liées à la pandémie de COVID-19 a été préparé.

De passionné de la SST… À journaliste!

Afin d’améliorer encore davantage la communication, M. Brousseau endosse aussi le rôle de journaliste avec la publication, à chaque jour d’un arrêt, d’un feuillet d’information appelé Le Diffuseur. Il y décrit les « bons coups » de la veille, le contexte des événements qui ont eu lieu et il y publie des rappels en lien avec la SST.

Une récompense méritée

En juin 2021, l’Association minière du Québec a remis à MCM le Prix Distinction dans la catégorie Communications-Marketing pour la campagne « Je m’engage », pour laquelle Olivier coordonne le déploiement de l’ensemble des outils d’affichage au site de MCM. Le leadership exemplaire d’Olivier Brousseau a vraiment réussi à faire passer le message que la prévention en matière de SST, ce n’est pas qu’une obligation à suivre les règles; c’est aussi une occasion de croissance personnelle.

Leaders Finalistes Représentants et représentantes d’employeur

Finaliste

  • Geneviève Collette
  • Directrice générale
  • Centre d’intégration au marché de l’emploi (CIME)

Geneviève Collette

Photo : collection personnelle

Geneviève Collette cumule près de vingt ans d’expérience en gestion des ressources humaines et en développement de la main-d’œuvre, et plus de dix ans d’expérience en changement organisationnel lié à l’intégration des femmes et d’autres clientèles sous-représentées au marché de l’emploi. Pour sa grande polyvalence et son engagement, le titre de « finaliste avec mention d’honneur » lui a été décerné par Mme Manuelle Oudar, présidente-directrice générale de la CNESST.

Tout au long de sa carrière, la vision de Mme Collette a été axée sur le développement socio-économique équitable et égalitaire. Son souci principal est l’amélioration de la situation économique des femmes par leur insertion socioprofessionnelle. Elle vulgarise et diffuse l’information sur les droits des travailleuses en communicant de façon formelle et informelle sur différentes thématiques, comme celle de l’équité salariale, et milite continuellement afin que les droits de chaque personne soient respectés.

La formation au cœur de son parcours

En plus de tous ces accomplissements, les efforts de Geneviève Collette ont mené à la bonification de la politique des conditions de travail et de la politique salariale au sein du CIME. Elle a aussi donné plus de 300 formations en matière de SST, de discrimination, d’intimidation et de harcèlement, et offert une soixantaine de formations à travers le Québec en matière d’équité salariale.

Finaliste

  • Abdessamie Bounab
  • Chargé de projet
  • Ville de Montréal – Service de l’eau, Direction de l’eau potable (DEP)

Abdessamie Bounab

Photo : collection personnelle

Abdessamie Bounab assure la responsabilité de la gestion de la prévention en SST sur les chantiers de la Direction de l’eau potable de Montréal depuis 2018 et occupe le poste d’ingénieur et chargé de projets en programme de prévention du maître d’œuvre depuis 2019. Grâce à sa grande capacité d’analyse lors de situations critiques, à sa créativité et à sa détermination, il a su mobiliser son équipe.

Diminuer le nombre d’accidents du travail sur les chantiers de la DEP, augmenter le niveau de respect des lois en SST et harmoniser les actions SST du maître d’œuvre sur les différents chantiers de la DEP : telles sont les grandes réalisations dans lesquelles Abdessamie Bounab a joué un rôle central. Il a mené des investigations rigoureuses après des incidents et s’est assuré de l’objectivité des mesures de correction à apporter.

Une évaluation minutieuse

Chaque mois, il procède à une évaluation détaillée du comportement lié à la prévention en SST des entrepreneurs. Il a contribué à la réalisation de la mise à jour du programme-cadre de maître d’œuvre en collaboration avec les chargés de projets et les gestionnaires.

Finaliste

  • Ariane Cauchon
  • Conseillère en ressources humaines
  • Gelpac inc.

Ariane Cauchon

Photo : collection personnelle

Depuis son arrivée chez Gelpac inc. en 2020, Ariane Cauchon a su se démarquer en matière de SST grâce à sa rigueur, sa minutie et sa précision irréprochables au travail. Son empathie et sa sensibilité envers les personnes qui l’entourent, en plus de sa grande capacité de compréhension, ont fait en sorte qu’elle a réalisé plus d’une dizaine d’actions concrètes en SST, qui ont fait la différence dans son milieu de travail.

Ariane Cauchon a eu une grande influence sur la culture de la SST chez Gelpac inc. Selon un sondage interne réalisé par l’entreprise, l’importance de la SST aux yeux des employés et des gestionnaires est passée de 78 % en 2019 à 97 % en 2021. Elle a d’ailleurs développé des formations en SST pour chaque groupe d’employés.

Des programmes clés

Elle a aussi contribué à la rédaction du programme de prévention pour trois des quatre usines de Gelpac inc., en plus de mettre en place un nouveau programme de cadenassage dans deux usines au Québec. Les fiches qu’elle a rédigées à ce sujet ont grandement facilité la compréhension de ce programme. Lors d’accidents ou d’incidents du travail, elle s’est assurée de suivre assidûment les dossiers afin d’apporter des améliorations aux méthodes de travail par la suite.

Finaliste

  • Géraldine Spitz
  • Chef de service, prévention et promotion de la santé
  • CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Géraldine Spitz

Photo : collection personnelle

Géraldine Spitz est la référence en matière de SST au sein du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CEMTL). Dotée d’une impressionnante capacité d’analyse, elle est toujours en « mode solution ». De plus, elle maîtrise pleinement l’ensemble des connaissances, recommandations et tendances liées à la prévention. Engagée, présente, impliquée et rassembleuse, elle a su ajouter des cordes à son arc pour le bien de l’organisation.

Parmi ses nombreuses réalisations, Géraldine Spitz a développé une escouade de conseillères et conseillers en prévention qui a été active sur le terrain. Aussi, afin de respecter les consignes sanitaires liées à la pandémie de COVID-19, elle a procédé à des évaluations et a suggéré des améliorations.

La bonne influence

Depuis quelques années, elle siège au conseil d’administration de l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur des affaires sociales (ASSTSAS). Il s’agit là d’un moyen pour elle d’exercer une influence sur les services et la prise en charge de la SST dans le réseau de la santé. Son expertise et sa vision en lien avec la SST sont reconnues dans le CEMTL auprès des instances syndicales ainsi que dans d’autres organisations du réseau.

Leaders Finalistes Travailleurs et travailleuses

Finaliste

  • Richard Côté
  • Électromécanicien
  • P. H. Tech

Richard Côté

Photo : collection personnelle

Richard Côté possède de très grandes connaissances en SST, un domaine dans lequel il a été impliqué durant ses 26 années de service au sein de la compagnie PH Tech. En plus de donner l’exemple par ses méthodes de travail sécuritaires, sa personnalité charismatique lui permet d’avoir des échanges fructueux avec ses collègues afin de trouver des idées innovatrices pour assurer la santé et la sécurité du travail.

En ce qui concerne ses actions concrètes en SST, Richard Côté a su prendre en charge la tournée d’inspection de son département ainsi que celle du chantier de construction lorsque l’entreprise a procédé à un agrandissement. Il a suivi de près les sous-traitants qui participaient aux travaux pour s’assurer qu’ils respectaient les consignes. Il a aussi mis sur pied une inspection quotidienne du pont roulant de son département et procédé à des analyses de risques détaillées sur de nouveaux équipements, suggérant des idées créatives pour résoudre les problématiques de sécurité.

La SST avant tout

Avec la rigueur, l’engagement et la détermination qui le caractérisent, Richard Côté s’assure toujours que la SST soit une considération de premier plan dans les projets de l’entreprise. Grâce à son approche humaine et respectueuse, il sait créer un environnement sécuritaire pour ses collègues et lui-même.

Finaliste

  • Stéphane Chouinard
  • Concierge-opérateur
  • Ville de Repentigny

Stéphane Chouinard

Photo : collection personnelle

Toujours soucieux de son environnement de travail, Stéphane Chouinard s’assure de réduire les risques d’accident de travail au minimum. Son expertise et son expérience lui permettent d’aider dans la formation des concierges, d’améliorer les processus opérationnels et d’établir les bases de sécurité pour l’ensemble des travailleuses et travailleurs du Centre aquatique Jacques Dupuis.

D’une part, il a mis à jour le cartable de fiches signalétiques liées à la SST et le tient à jour depuis trois ans. Il a aussi proposé de nombreuses modifications aux espaces de travail afin d’en assurer la sécurité. Son sens de l’initiative et son désir d’améliorer l’exécution des tâches ont modifié positivement les processus de l’organisation.

Accomplir ses tâches de façon sécuritaire

Stéphane Chouinard a toujours cherché à s’impliquer dans l’amélioration des processus opérationnels des tâches des concierges. À titre d’exemple, il a perfectionné une technique de SST lors de tâches liées à la filtration d’une piscine. Il a aussi proposé une modification d’horaire afin que les concierges puissent changer de tâches après un certain temps. Le résultat? Une plus grande efficacité opérationnelle, ce qui rend les concierges plus autonomes et soucieux des questions liées à la SST.

Finaliste

  • Nancy Dubois
  • Soutien à l’administration
  • Centre de la petite enfance Le Cheval Sautoir

Nancy Dubois

Photo : collection personnelle

Inspirante et déterminée, Nancy Dubois a exercé une influence positive sur la SST dans son milieu de travail, où elle œuvre depuis 1997. Après avoir été éducatrice, elle occupe un poste en lien avec le soutien administratif, offrant des conseils pour faciliter les tâches des éducatrices actuelles ainsi que des approches pour l’intégration des techniques appropriées.

Grâce à son expérience sur le terrain, qui facilite sa compréhension de diverses tâches, Nancy Dubois sait identifier les risques auxquels les éducatrices font face au quotidien. Ainsi, elle a su mettre en place des actions de prévention pertinentes, notamment en ce qui concerne les changements de couches sur le banc à roulette et le maintien d’une bonne posture. Elle fait aussi usage de différentes méthodes pour transmettre le mieux possible l’information à ses collègues, ce qui crée des conditions favorables à la promotion de la SST.

De bons réflexes à conserver

Lors de la pandémie, Nancy Dubois a facilité la mise en place des différentes mesures sanitaires. Depuis, elle demeure alerte et fait appel à son sens de l’innovation, de l’écoute et de l’adaptation afin d’assurer que les conditions favorables à la SST demeurent en place dans le milieu très dynamique qu’est le CPE.

Finaliste

  • Stéphane Plamondon
  • Enseignant d’éducation physique
  • Campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF)

Stéphane Plamondon

Photo : collection personnelle

Ses connaissances dans le domaine de l’activité physique et de la santé font de Stéphane Plamondon une référence au CNDF. De plus, il cherche sans cesse à maintenir une culture de sécurité dans son environnement de travail, ce qui motive ses collègues à s’intéresser à leur tour à la SST.

Au CNDF, il existe un système de déclaration des éléments potentiellement dangereux. Stéphane Plamondon est d’ailleurs un utilisateur régulier de ce guichet unique; dès qu’il identifie un risque ou un manquement au respect des mesures en SST, il fait le nécessaire afin que la situation soit corrigée rapidement. Par sa présence et ses actions, il motive les autres enseignantes et enseignants à intégrer les notions liées à la prévention des accidents et à la SST dans leurs propres cours.

Assurer la relève

Stéphane Plamondon enseigne à une clientèle de plus de 200 étudiants qui deviendront, d’ici quelques années, nos professionnelles et professionnels de la sécurité civile, notamment des pompiers, des policiers, des ambulanciers et des agents correctionnels. Ainsi, chacun de ses cours comprend des notions directement liées à la prévention des accidents de travail, créant une « culture positive de la SST » qui rayonnera par la suite à travers le Québec.

À lire aussi…