Des modifications réglementaires pour diminuer l’exposition des travailleuses et des travailleurs à l’amiante

Par CNESST

23 août 2022

La CNESST s’engage à prioriser des cibles de tolérance zéro pour éliminer les dangers au travail à conséquences graves, jugés intolérables, dont l’exposition aux poussières d’amiante. En effet, des pratiques de travail favorisant une diminution des taux de lésions et de mortalité liées à l’amiante sont essentielles. En 2021, sur un total de 147 décès en raison d’une maladie professionnelle, on en comptait 135 liés à l’amiante.

Dans la poursuite du même objectif de prévention, des modifications réglementaires favorisant une diminution de l’exposition à l’amiante ont été publiées en avril 2022 dans la Gazette officielle du Québec. Celles-ci visent notamment la diminution du taux d’empoussièrement dans les chantiers de construction lors de travaux susceptibles d’émettre de la poussière d’amiante. De plus, une actualisation récente des valeurs d’exposition admissibles (VEA) de 96 contaminants chimiques a notamment mené à l’abaissement des VEA pour tous les types d’amiante. Cette nouvelle VEA de 0,1 fibre/cm3, qui entrera en vigueur à compter du 28 octobre 2022, permet une harmonisation de cette VEA avec celle des autres juridictions canadiennes. À noter que ces modifications réglementaires ont fait l’objet d’une vaste consultation publique impliquant les représentants syndicaux et patronaux. (M.G.)

À lire aussi…